25 févr. 2017

Mort aux cons!

Et pourtant tu etais loin d'etre con, mon père.

Et pourtant, ça y est, tu es mort.

C'est pas possible que j'ecrive ça, pourtant c'est vrai, tu es dans ton cercueil, dans le pull de catia, et tu te decompose lentement, bouffé par les vers, le froid et l'humidité. Mon papa.

Ca fait un mois je commence peut être à y croire un peu, mais je refoule je refoule. Mon père mort, non, pas poss, c'est un mec plein de vie incroyable baleze, plein de maitresses, de copains, de projets. Ah mais ça c'était le papa d'avant, avant l'accident pulmonaire et cardiaque, qui t'a rendu handicapé pendant 4 ans, putain 4 longues années à te voir à t'aider, à t'engueuler, à t'entendre tel à ta nana 10 fois par jour, à vouloir t'enfuir...

Bon donc, apres ces jours où tu pétais les plombs un aprem tu tombes 2 fois par terre, juste avant de partir en vacances cet été. Diag: leucemie. et là, t'as pas arreté de mourir à petit feu. Oxygène, peu à peu tu t'alimentes plus, peu à peu tu ne te lèves plus. On vient te voir chaque jour et monik, ta nana dors avec toi.

Et pyuis un matin, apres une engueulade avec l'escrimeur, je suis dejà en pleurs, je vois mon portable mon fixe qui clignote tous: je sais ce qu'il se passe. Je retel ma mère " Papa est mort, ce matin", et j'eclate en sanglot.

j'arrete là c'est pour le moment trop dur.

Posté par mazette à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire