27 nov. 2013

2012 année de la loose (ou un seul o je sais plus)

Bon, on va faire dans le miserabilisme.

Fausse couche en 2012, j'en ai pas parlé je crois. J'ai occulté, juste que que j'ai perdu tellement de sang que je me suis retrouvée aux urgences, avec a posteriori la sensation de la mort en face. Je ne m'en rappelle pas, je sais juste que le taux d'hemoglobine etait à la limite du vital. La sensation de mourir a été tres tres proche, ça me fait peur d'en parler,  j'ai cru mourir pendant 3 jours, me vidant de sang, personne le savait, et je savais pas que c'etait anormal de perdre autant de sang, alors le 3e soir je ne pouvais plus lever la tete, les pompiers sont arrivés, j'ai été descendue en brancard et transfusée.

Mon pere bien sur, maintenant presque un an en hosto. Il est sorti ya 3 semaines. et c'est tres dur, il ne veut rien accepter. Je vais le voir depuis 11 mois, en bus, tous les mercredi et dimanche. Maintenant qu'il est rentré, c'est plus facile au niveau trajet (j'ai tjs pas le permis, et ça m'a epuisée), Sauf que c'est plus mon pere, c'est plus lui, il est devenu un enfant caractériel, conscient de ses dysfonctionnements, mais persuadé aussi qu'il peut marcher seul et faire ce qu'il veut. On ne sait plus cmt faire (on a refait toute la maison, douche et chiiottes en bas, on doit etre derriere lui quand il marche, il peut tomber, bref  difficile aussi d'en parleer).

Virée, enfin "non reconduite " du taf de surveillante (huuuuum merci pour l'ego), mais rapidement retrouvé un taf en collège pas mal mieux. Gros gros problemes avec les surveillantes filles, mais je suis sur mon concours de cpe, et suis egalement assitante pedago, et j'ai aussi de forts forts sympathiques collegues masculins ( des dingues).

Voilà, rien que de revenir ici, parler de moi et de mes galeres ça me plombe.

Mais bon ya du bon aussi, mais ça sera pour la prochaine fois.

La bise à laure qui n'ecrit plus et à manu.

 

Posté par mazette à 19:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire